Un télescope dans la stratosphère

Juste après le lancementUne équipe canadienne avait envoyé en 2005 un télescope de 2m à environ 40000 km, dans la stratosphère, au-dessus de l’Artique. Ils sont en train de recommencer, cette fois en Antartique : le ballon a décollé le 21 décembre de la station McMurdo.

Voilà le déploiement du ballon :

Le déploiement du ballon

La trajectoire en 2005En juin 2005, le ballon avait suivi la trajectoire ci-contre. Le but est de bénéficier d’une atmosphère très raréfiée à cette altitude, sans que cela coûte aussi cher que la mise en orbite en orbite d’un satellite. Certaines observations sont impossibles sans s’élever au moins jusqu’à la stratosphère.

En effet, l’atmosphère de la Terre absorbe des parties conséquentes du spectre lumineux. C’est une chance pour les êtres vivants qui s’agitent à sa surface, bien entendu, mais ça complique la tâche des astronomes. En particulier, notre atmosphère est presque opaque aux infrarouges, ainsi qu’à tout ce qui a une longueur d’onde plus courte que les UVB. De plus, sans optique adaptative et/ou interférométrie, les turbulences de l’atmosphère rendent difficile l’observation de détails inférieurs à une seconde d’arc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *